Page 2 sur 5

MessagePublié: Mer Fév 28, 2007 6:54 pm
par Macromalhuile37
En france les huiles usagées sont supposés etre des déchets dangereux qui doivent etre eliminés par des filières autorisées...Logiquement elles sont valorisées en centrales thermiques et centrales a béton avec le fuel lourd...Certains gros consommateurs ont des repreneurs qui fricotent avec les petroliers pour le biodiesel...

MessagePublié: Mer Fév 28, 2007 9:05 pm
par mica
:thumbleft:

Mica

MessagePublié: Mer Fév 28, 2007 10:18 pm
par le basque
Salut mammouth !

sujet interessant, mais faut il se limiter à l'huile recyclée ???
quand à l'élaboration d'une norme, elle est déjà à l'étude en France (sous le sigle de VEGETOLE, étude mené par l'institut français des huiles végétales brute ou pure je ne sais plus) d'autre part il en existe déjà une en allemagne.
D'ou ma question, faut il rajouter une norme à une autre norme ? je ne le crois pas personellement pour eviter de disperser la filière encore fragile. Cependant l'idée de faire vérifier à une école la logique d'utiliser l'huile végétale ainsi que les aboutissants techniques permettant son utilisation sans aucun risque dans des véhicules actuels me paraittrait plus interessant pour tenter de légitimiser notre combat !

tout ceci est mon avis bien sur !! :oops:

MessagePublié: Mer Fév 28, 2007 10:31 pm
par lolo85
bjour
et merci de m'avoir invité .

MessagePublié: Mer Fév 28, 2007 11:10 pm
par Roule Ma Frite
skyfish a écrit:
huileux a écrit: Y a t'il des usages légaux de l'huile reyclée comme carburant (en France) ?

Oui pour les agriculteurs et les Communuaté de commune à condition qu'elles consomment plus de 30000 litres par an et seulement dans des véhicules de moins de 3 places.

euh pas vraiment sûr de çà, Huileux, ça se limite à l'huile végétale brute agricole, jamais vu quoique ce soit sur la recyclée

* Y a t'il d'autres usages (légaux) de l'huile reyclée ?

Fabrication de savons, alimentation pour cochons.cosmétiques, industrie chimique


il y a déjà une grosse activité industrielle sur le recyclage des huiles de friture, le marché est déjà pris... pour ce qui concerne les gros utilisateurs d'huile (chaines de restos principalement) et est à prendre sur les petits restos. Beaucoup des petits restos ont un contrat avec le recycleur local, généralement filiale de tel ou tel industriel, mais celui-ci passe très rarement récupérer son bien, cà ne peut pas être économiquement rentable de déplacer un camion et un chauffeur pour récupérer 20/30l tous les mois. Mais au moins chacun a un contrat qui prouve le recyclage des huiles... sur le papier.
Z'avez pas idée de ce que je récup à leur place... toute ma conso :lol: :lol:


C'est faux. Le marché est loin d'être pris. Seulement 25 % maxi des HVU sont recyclées en France sur une quantité qui avoisinne les 350 000 tonnes. Pour exemple, nous avons une quinzaine de points de récupération qui nous fournissent 500 L par semaine. En démarchant un petit peu, nous arriverons assez rapidement à 1000 L par semaine.
Les stations d'épuration sont saturées par les huiles jetées par les restaurateurs. Les écoles, collèges et lycées sont de bonnes filières. Les gros fournisseurs commes les restos universitaires sont soumis au marché public.

Effectivement, les activités de ramassage à moyenne échelle necessite un agrément pour la collecte et le traitement. Les communautés d'agglo sont prêtes à suive de telles opportunités.

La norme Végétole concerne les huiles végétales pures et nons les recyclées. Cette dernière sera plus délicate à mettre en place en raison de l'acidité de ces huiles.

Pour la lettre d'intention et le conseil, nous pouvons le faire en partenariat avec Oliomobile. Il faudra bien cerné le projet.

Christophe

MessagePublié: Jeu Mar 01, 2007 9:11 am
par skyfish
Roule Ma Frite a écrit:
skyfish a écrit:
huileux a écrit: Y a t'il des usages légaux de l'huile reyclée comme carburant (en France) ?

Oui pour les agriculteurs et les Communuaté de commune à condition qu'elles consomment plus de 30000 litres par an et seulement dans des véhicules de moins de 3 places.

euh pas vraiment sûr de çà, Huileux, ça se limite à l'huile végétale brute agricole, jamais vu quoique ce soit sur la recyclée

* Y a t'il d'autres usages (légaux) de l'huile reyclée ?

Fabrication de savons, alimentation pour cochons.cosmétiques, industrie chimique


il y a déjà une grosse activité industrielle sur le recyclage des huiles de friture, le marché est déjà pris... pour ce qui concerne les gros utilisateurs d'huile (chaines de restos principalement) et est à prendre sur les petits restos. Beaucoup des petits restos ont un contrat avec le recycleur local, généralement filiale de tel ou tel industriel, mais celui-ci passe très rarement récupérer son bien, cà ne peut pas être économiquement rentable de déplacer un camion et un chauffeur pour récupérer 20/30l tous les mois. Mais au moins chacun a un contrat qui prouve le recyclage des huiles... sur le papier.
Z'avez pas idée de ce que je récup à leur place... toute ma conso :lol: :lol:


C'est faux. Le marché est loin d'être pris. Seulement 25 % maxi des HVU sont recyclées en France sur une quantité qui avoisinne les 350 000 tonnes. Pour exemple, nous avons une quinzaine de points de récupération qui nous fournissent 500 L par semaine. En démarchant un petit peu, nous arriverons assez rapidement à 1000 L par semaine.
Les stations d'épuration sont saturées par les huiles jetées par les restaurateurs. Les écoles, collèges et lycées sont de bonnes filières. Les gros fournisseurs commes les restos universitaires sont soumis au marché public.

Effectivement, les activités de ramassage à moyenne échelle necessite un agrément pour la collecte et le traitement. Les communautés d'agglo sont prêtes à suive de telles opportunités.

La norme Végétole concerne les huiles végétales pures et nons les recyclées. Cette dernière sera plus délicate à mettre en place en raison de l'acidité de ces huiles.

Pour la lettre d'intention et le conseil, nous pouvons le faire en partenariat avec Oliomobile. Il faudra bien cerné le projet.

Christophe


tu as lu trop rapidement :
il y a déjà une grosse activité industrielle sur le recyclage des huiles de friture, le marché est déjà pris... pour ce qui concerne les gros utilisateurs d'huile (chaines de restos principalement) et est à prendre sur les petits restos.


1000l/semaine sur une agglomération, c'est du petit resto, çà, pas intéressant pour les industriels, donc bon à prendre pour notre démarche :)

MessagePublié: Jeu Mar 01, 2007 10:35 am
par Mamouth
Bonjour à tous.
D'abord, pour info, sachez que je compile ce qui est dit dans un document au fur et à mesure. :downtown:

skyfish a écrit: Y a t'il des usages légaux de l'huile reyclée comme carburant (en France) ?

Oui pour les agriculteurs et les Communuaté de commune à condition qu'elles consomment plus de 30000 litres par an et seulement dans des véhicules de moins de 3 places.

euh pas vraiment sûr de çà, Huileux, ça se limite à l'huile végétale brute agricole, jamais vu quoique ce soit sur la recyclée
Il faudrait vérifier : la loi indique t'elle si l'huile doit être brute, ou bien, faute de précision, peut elle être recyclée.

le basque a écrit:sujet interessant, mais faut il se limiter à l'huile recyclée ???
quand à l'élaboration d'une norme, elle est déjà à l'étude en France (sous le sigle de VEGETOLE, étude mené par l'institut français des huiles végétales brute ou pure je ne sais plus) d'autre part il en existe déjà une en allemagne.
D'ou ma question, faut il rajouter une norme à une autre norme ? je ne le crois pas personellement pour eviter de disperser la filière encore fragile. Cependant l'idée de faire vérifier à une école la logique d'utiliser l'huile végétale ainsi que les aboutissants techniques permettant son utilisation sans aucun risque dans des véhicules actuels me paraittrait plus interessant pour tenter de légitimiser notre combat !
Le sujet initial de ce message est aussi de cerner quel(s) projet(s) lancer !
Effectivement, si une norme dédiée existe, ce n'est peut-être pas la peine d'en rajouter. Quelqu'un a t'il les références de ces normes qu'on puisse les lire ?
La norme Végétole ne concerne donc pas les huiles recyclées. Qu'en est-il de la norme allemande ?
Par contre, la lecture de la norme Végétole peut servir d'un point de départ intéressant pour établir une norme / label pour les huiles reyclées.

Roule Ma Frite a écrit:Les communautés d'agglo sont prêtes à suive de telles opportunités.
Pardon ? "Agglo" ? :?:

MessagePublié: Jeu Mar 01, 2007 12:17 pm
par skyfish
= agglomérations, communautés de communes aussi :)

MessagePublié: Jeu Mar 01, 2007 8:34 pm
par stitch
slt,
si je peux aider... y a pas de pb
:wink:
@+

MessagePublié: Jeu Mar 01, 2007 9:59 pm
par le basque
a priori il n'y a pas d'usage légal en tant que carburant pour l'huile recyclé. (même pas pour les agriculteurs dont je fais partis) seule l'huile produite et donc semé (graine de colza ou tournesol) sur l'exploitation peut servir de carburant pour et uniquement pour au jour d'aujourd'hui les agriculteurs et dans certains cas pour les pecheurs.

Cependant rien n'est encore établi pour classer l'huile recyclé dans un secteur qui a mon avis à plus d'avenir vu son faible cout de production pour les récupérateurs, c'est en tant que COMBUSTIBLE et non pas en tant que CARBURANT. confère chaudières à fuel transformées pour bruler de l'huile recyclé. dans ce cas précis aucune loi ni censure n'est encore élaboré. :wink:

MessagePublié: Ven Mar 02, 2007 8:33 am
par Roule Ma Frite
[/quote]
tu as lu trop rapidement :
il y a déjà une grosse activité industrielle sur le recyclage des huiles de friture, le marché est déjà pris... pour ce qui concerne les gros utilisateurs d'huile (chaines de restos principalement) et est à prendre sur les petits restos.


1000l/semaine sur une agglomération, c'est du petit resto, çà, pas intéressant pour les industriels, donc bon à prendre pour notre démarche :)[/quote]

Ok, désolé. L'huile me prends tellement de temps que j'ai même plus le temps de lire entièrement. C'est vrai que les grosses structures sont controlées et recyclent. Nous n'en sommes pas encore au point de leur faire de la concurence.

Christophe

MessagePublié: Ven Mar 02, 2007 10:12 am
par Mamouth
Roule Ma Frite a écrit: C'est vrai que les grosses structures sont controlées et recyclent. Nous n'en sommes pas encore au point de leur faire de la concurence.
Note bien que la mise au point d'un procédé utilisable sur une petite installation n'empêche pas son utilisation par une grosse structure.
Le but (sous-entendu) du projet est d'offrir un procédé garantissant une certaine qualité d'huile.
Savoir qui l'utilise est un problème d'ordre économico-industriel : si jamais la demande se développe, les grosses structures s'y mettront et / ou les petites structures grossiront.

le basque a écrit:a priori il n'y a pas d'usage légal en tant que carburant pour l'huile recyclé. (même pas pour les agriculteurs dont je fais partis) seule l'huile produite et donc semé (graine de colza ou tournesol) sur l'exploitation peut servir de carburant pour et uniquement pour au jour d'aujourd'hui les agriculteurs et dans certains cas pour les pecheurs.
Quel est le vocabulaire de l'arrêté définissant cela ? Le mot "produit" exclu t'il réellement le recyclage (qui est une "production" au sens du secteur secondaire - l'industrie).
La question s'étend aussi à l'autorisation par les communautés de communes.

le basque a écrit:Cependant rien n'est encore établi pour classer l'huile recyclé dans un secteur qui a mon avis à plus d'avenir vu son faible cout de production pour les récupérateurs, c'est en tant que COMBUSTIBLE et non pas en tant que CARBURANT. confère chaudières à fuel transformées pour bruler de l'huile recyclé. dans ce cas précis aucune loi ni censure n'est encore élaboré. :wink:
Euh .. apparemment, le coût de l'huile recyclée se situe quand même en moyenne entre 0,50 et 0,60€/L, matière première incluse (huile usagée). Ce n'est pas un peu cher pour du fuel ?
Sinon, j'ai vu sur le forum qu'il y avait des essais de chaudières à l'huile, mais ça avait l'air de fonctionner assez moyennement. Vous qui êtes là depuis plus longtemps, le retour d'expérience général est-il bon ou pas ?

MessagePublié: Ven Mar 02, 2007 10:33 am
par Mamouth
Résumé des choses à faire :
    Se procurer le texte autorisant l'HV pour les exploitants agricoles : cela permettra de savoir si l'huile reyclée (HVR ?) peut ou ne peut pas être autorisée dans ce cadre.
    Se procurer les textes définissant la future norme Végétole : pour référence et vérifier qu'elle ne concerne pas les HVR.
    Se procurer les textes définissant la norme allemande : pour référence.
    Se procurer des statistiques sur la consommation d'huile végétale usagée récupérable : pour commencer, quelle quantité Roule Ma Frite estime t'elle récupérable sur Marseille ?

Choses à faire plus tard :
    lettres d'intention de Oliomobile et de Roue ma frite (quand on constituera le dossier papier).

MessagePublié: Ven Mar 02, 2007 7:17 pm
par le basque

MessagePublié: Lun Mar 05, 2007 11:58 am
par Mamouth
J'ai rempli la procédure d'inscription afin d'avoir accès aux documents, mais pour l'instant elle n'est pas validée.

Par contre, je n'ai pas l'impression que Végétole soit une norme de qualité d'HVP. C'est le nom de l'agrément de production, ce qui est légèrement différent. Je vais les contacter pour savoir si cet agrément comprend des normes quand à la qualité de l'huile en tant que produit (par opposition avec les méthodes de production).

MessagePublié: Lun Mar 05, 2007 10:35 pm
par le basque
je ne sais pas si le cout de 0.5 et 0.6€ litre pour de l'huile recyclée soit exact pour tout le monde. car un bon nombre de restaurant accepte de s'en débarasser gratuitement (au moins dans le sud ouest) sa les arrange de ne pas avoir à payer pour recycler l'huile. comptes tu dans ce tarif le cout du ramasage de l'huile et celui de la filtration ??
il faut être très clair, aujourd'hui il n'y a pas tant d'agriculteur qui utilise de l'huile dans leur tracteur, car le cout de transformation de la matière première en huile (plutot que de vendre directement la matière première sur le marché) se situe entre 0.60 et 0.70€ le litre celà dépend de la vente du tourteau, le prix du fuel rouge et en dessous de ce tarif hors taxes. il ne faut pas se leurer le gouvernement le sait très bien et nous aussi l'intérêt de l'huile c'est dans la voiture (le différentiel de prix et là pour le prouver). quand je parle d'huile dans les chaudières, je certifie que celà fonctionne, je transforme du colza pour une entreprise voisine qui brûle toute l'huile dans une chaudière pour réchauffer les ateliers. Celà fonctionne très bien, mais il faut changer le bruleur d'origine pour y mettre un bruleur kroll par exemple, qui sont fait pour çà. bricoler sa chaudière c'est possible mais il faut être plutôt bon bricoleur, car réchauffer l'huile n'est pas suffisant, il faut mettre également un système pour insuffler de l'air sous pression en même temps que l'huile.
A+

MessagePublié: Mar Mar 06, 2007 10:34 am
par Mamouth
le basque a écrit:je ne sais pas si le cout de 0.5 et 0.6€ litre pour de l'huile recyclée soit exact pour tout le monde. car un bon nombre de restaurant accepte de s'en débarasser gratuitement (au moins dans le sud ouest) sa les arrange de ne pas avoir à payer pour recycler l'huile. comptes tu dans ce tarif le cout du ramasage de l'huile et celui de la filtration ??A+
Oui, c'était mon calcul. C'est apparemment le prix de revente moyen.

MessagePublié: Mar Mar 06, 2007 11:14 am
par Mamouth
J'ai eu quelques statistiques grossières sur la quantité d'HVU par Roule Ma Frite.

J'essaye toujours de contacter l'IFHVP, mais visiblement, leur site web déconne pas mal (les emails me sont retournés en échec).
Quelqu'un aurait-il un moyen de contacter l'IFHVP autre que via leur site ?

Pour le reste, j'attends votre collaboration. Pour commencer : les références du texte interdisant l'emploi de l'HV à part pour les agriculteurs.

MessagePublié: Mar Mar 06, 2007 11:47 am
par ZupeToTo2000
Mamouth a écrit:Pour le reste, j'attends votre collaboration. Pour commencer : les références du texte interdisant l'emploi de l'HV à part pour les agriculteurs.

Bouuuuuuh, il n'a pas lu la newsletter :twisted:
C'est l'article 265 quater du code des douanes (ref.19 p3 de ce document).

MessagePublié: Mar Mar 06, 2007 1:10 pm
par huileux
Tu peut contacter Norbert Castan ou Jacques Lambert

Tous deux travaillent pour l'IFHVP