Page 1 sur 5

Projets commun Oliomobile et Ecole Centrale de Lille

MessagePublié: Ven Fév 23, 2007 2:09 pm
par Mamouth
Bonjour à tous.

Cela ne fait pas longtemps que je suis arrivé ici. D'ailleurs, cela fait à peine trois semaines que je suis possesseur d'un diesel (avant cela, je n'avais plus de véhicule depuis 10 mois, par choix de vie).
Mais cela ne m'empêche pas d'avoir des idées (à défaut d'avoir des compétences).


L'une d'entre elles consiste à faire bosser "pour la cause" des élèves ingénieurs.

Objectif : ajouter de nouvelles références techniques à celles déjà obtenues. Et tant qu'à faire, des références qui ont un peu de crédit dans les cercles technocratiques.


Vu que je suis ingénieur moi-même, généraliste avec une mention Génie des procédés, j'ai bien entendu pensé à l'école dont je suis issu car j'y ai des contacts, et qu'elle est à 2 km de chez moi : L' Ecole Centrale de Lille. Cependant,rien n'empêche non plus de faire faire ces projets ailleurs.

Par ailleurs, j'ai aussi un contact auprès de du Laboratoire des processus physico-chimiques de combustion et de pollution de l'atmosphére de Lille.



La vraie question est : Quels projets ?


Pour l'instant, j'ai pensé aux choses suivantes :
    Unité de recyclage des huiles organiques usées à des fins de combustion : mettre au point un processus optimal pour le recyclage des huiles (à partir des expériences des uns et des autres, bien sûr). Le processus se complète d'analyses qualitatives par rapport aux huiles neuves, à destination de la combustion, ainsi que d'analyses économiques et environnementales.
    Mise au point d'un moteur à quadri-carburation GO / HV + Pantone, et mesures de performances et de pollution : installation d'une bicarburation HV/GO sur un véhciule + modification Pantone. Le véhicule peut ainsi fonctionner suivant 4 modes de carburation différents (GO normal, HV normal, GO Pantone, HV Pantone). Tests et mesures sur la puissance et la pollution du moteur.


Voilà, ce sont mes idées. Cependant, je suis certain que vous en aurez beaucoup plus que moi. ;)

MessagePublié: Ven Fév 23, 2007 2:16 pm
par Mamouth
Histoire d'apporter un complément à ceux que la question "comment se passe un projet dans une école d'ingénieur ?" intéresse, voici un court descriptif pour l'ECLille (pour les autres écoles, je ne sais pas) :


Détail :

Ceux qui font ce même cursus ont un projet long en groupe (3/6 personnes) durant leurs 2 premières années (niveau bac+3/4), et un deuxième projet court en binôme en dernière année (bac +5).

En pratique, les étudiants choisissent leurs projets parmis ceux proposés et validés par la direction des études. Pour être sélectionné, un projet doit donc être suffisamment sérieux pour passer cette validation, et suffisamment séduisant pour attirer quelques étudiants (ça, ce n'est pas le plus dur).

Dans le cas du projet long, la recherche de financement fait partie des objectifs. On a géénralement recours à des subventions (ANVAR, ..) ou des sponsors. Dans le cas du projet court, c'est à la charge de l'école, mais bien sûr, celle-ci écartera les projets trops chers.

Les projets démarrent vers octobre chaque année. Il fait les déposer vers août. Cela laisse 6 mois pour préparer des dossiers.

Les projets courts de dernière année ne durent pas plus que 2-3 mois. Après les élèves sont en stage.

Les projets longs englobent tout une phase traditionnellement appelée de "pipo" par les élèves, car elle consiste à analyser les aspects économiques, sociaux, juridiques, ... etc du projet.
Pour certains projets, c'est effectivement du pipo, mais pas dans notre cas.
La première année du projet est généralement peu productive car occupée essentiellement par ces analyses et la recherche de ressoures (financement, compétences, contacts). C'est lors de la 2è année que le projet prend généralement une forme concrète.

Dans les deux cas, les projets font l'objet de rapports et de soutenance (publique, sauf pour les sujets confidentiels).

MessagePublié: Dim Fév 25, 2007 2:56 pm
par Mamouth
Je vois que ma proposition ne déchaine pas les foules ... ça n'intéresse donc personne ?

MessagePublié: Dim Fév 25, 2007 4:26 pm
par huileux
désolé pour le temps de réponses, c'était le week end...

Effectivement ta proposition me semble extrêmement intéressante particulièrement sur la mise en place d'un système de régénaration des huiles qui garantirai un niveau de qualité suffisant pour être utilisé comme carburant. La mise en place d'un tel système pourrait permettre à de nombreuses petites entreprises de recyclage de se créer et de proposer de l'HVP localement.

Peut tu m'en dire plus sur la manière dont tu verrai la mise en place de ces projets?

MessagePublié: Lun Fév 26, 2007 12:11 pm
par Mamouth
huileux a écrit:particulièrement sur la mise en place d'un système de régénaration des huiles qui garantirai un niveau de qualité suffisant pour être utilisé comme carburant. La mise en place d'un tel système pourrait permettre à de nombreuses petites entreprises de recyclage de se créer et de proposer de l'HVP localement.

Peut tu m'en dire plus sur la manière dont tu verrai la mise en place de ces projets?

Les grandes étapes sont généralement :

    Proposition du projet : il faut convaincre un minimum les personnes qui valident les projets. Ce serait aussi une bonne chose de proposer un (ou des) interlocuteurs, par exemple, l'association Oliomobile.
    A ce stade, cela n'est pas la peine de trop rentrer dans le détail technique, puisque le contour exatc du projet sera aussi à définir avec les gens de l'école. Par contre, avoir quelques propositions montrant qu'on a les idées claires est bienvenu, ainsi que des références documentaires écrites.
    Par contre, il est important de montrer que faire un étude là-dessus est intéressant en termes de débouchés (suivant les aspects économiques, juridiques, etc.).
    En bref, il faut convaincre que le projet est faisable et qu'il y a des applications possibles. Avoir des suggestions ou des propositions des ressources (financement, matériel, intervenants) est aussi bienvenu.
    Démarrage du projet : intervenir pour aider les étudiants et les enseignants à cadrer le projet, et leur fournir les références nécessaires. Si possible, avoir des interlocuteurs locaux (je suis prêt à remplir ce rôle tant que j'habite dans la région).
    Développement : a priori, pas grand chose à faire à part suivre ce que font les étudiants, vérifier qu'il ne perdent pas de vie l'objectif, et avancent convenablement.
    Conclusion : être présent lors de la soutenance, féliciter tout le monde, récupérer la documentation produite.


L'idée de la mise en place d'un processus labelisé de recyclage de l'huile est intéressante : la création d'une norme apporte une nouvelle dimension au projet.

Comme je l'ai dit, il ne faut pas trop cadrer le contenu du projet tout de suite, puisqu'il faut laisser une marge de manoeuvre aux étudiants et aux enseignants en fonction de leurs possibilité et de leurs objectifs pédagogiques. Mais avoir des propositions concrètes dès le départ est une très bonne chose : cela montre des débouchés.

MessagePublié: Mar Fév 27, 2007 1:07 pm
par huileux
Ecoute, moi je pense que l'association peut totalement être un des interlocuteurs pour ce projet et je suis prêt à créer un groupe de travail dédié sur le forum ou les étudiants qui bossent sur le projet ainsi que les membres d'oliomobile qualifiés puissent échanger des informations. Qu'est ce que t'en dit?

MessagePublié: Mar Fév 27, 2007 1:45 pm
par Mamouth
J'en dis que c'est très parfait, et que c'est ce que j'espérais ! :wink:

Il nous reste 6 mois pour définir les projets à proposer. On fait ça où ?

MessagePublié: Mer Fév 28, 2007 12:00 am
par huileux
Je créé un groupe de travail et je déplace ce poste dedans. Ensuite j'invite du monde à y participer.

MessagePublié: Mer Fév 28, 2007 1:22 am
par mica
Salut.
Bon me voilà dans le groupe de travail suite à l'invitation de Huileux.
Je me sens un peu petit la dedans, je suis très loin d'être ingénieur, mais je suis à votre écoute, si je peux vous apporter quelques choses de technique ce sera avec plaisir.

Mica

MessagePublié: Mer Fév 28, 2007 8:40 am
par Roule Ma Frite
Salut,

Nous sommes également prêts à travailler sur ce projet même s'il nous semble faire doublon avec nos travaux de cette année. Au niveau de la mécanique, je pense qu'il faut partir sur du matériel fiable en partenariat avec des fournisseurs (nous travaillons avons une entreprise éthique (c'est assez rare pour le dire) qui développe des kits de bicaru et des rétro kits (dérivés du SPAD eux mêmes dérivés du Pantone).

Pour le recyclage des huiles, nous installons actuellement une grosse station de filtration, traitons les résidus, travaillons sur les chaudières et envisageons de neutraliser l'acidité des huiles usagées.

Pour les analyses de carburants (rejets et compositions), nous avons également des pistes.

Il serait sans doute utile que ces travaux soient "validés" par une école d'ingénieur. Nous sommes à votre dispo pour faire avancer la cause.

Christophe

MessagePublié: Mer Fév 28, 2007 8:43 am
par wolf505
Salut

je serait très heureux de participer et d'apporter le peu que je connais.

De quel type d'aide on besoin ces jeunes?

Je crois que ce serait bien que un de leurs tuteur soit de l'asso, je crois qu'il y a pas mal de monde dans le nord. Ca apporterait une grande crédibilité au projet et a l'asso.

Est-ce que l'asso aurait les moyens de donner une petite rémunération a ces jeunes, comme cela se pratique dans l'industrie? Ce serait un plus, mais je me doute que cela vas être dur.

A+

MessagePublié: Mer Fév 28, 2007 10:03 am
par francois36
salut, plus actif dans le domaine juridique je me propose aussi :D

MessagePublié: Mer Fév 28, 2007 10:12 am
par Mamouth
mica a écrit:Salut.
Bon me voilà dans le groupe de travail suite à l'invitation de Huileux.
Je me sens un peu petit la dedans, je suis très loin d'être ingénieur, mais je suis à votre écoute, si je peux vous apporter quelques choses de technique ce sera avec plaisir.
Je te rassure, moi, je suis loin d'être un bon mécano, ni même utilisateur d'huile expérimenté. :lol:

Roule Ma Frite a écrit:Il serait sans doute utile que ces travaux soient "validés" par une école d'ingénieur. Nous sommes à votre dispo pour faire avancer la cause.
La moitié de l'idée est là : faire valider les procédés par des écoles d'iingénieurs / laboratoire pour gagner en reconnaissance. L'autre moitié étant bien sûr d'en profiter pour les améliorer.

wolf505 a écrit:Est-ce que l'asso aurait les moyens de donner une petite rémunération a ces jeunes, comme cela se pratique dans l'industrie? Ce serait un plus, mais je me doute que cela vas être dur.
Je ne pense pas que ce soit nécessaire : il ne s'agît pas de stage, mais de projets dans le cadre de leur temps d'études. Je n'ai jamais entendu parler de rémunération pour ces projets (d'ailleurs, le temps de travail étant diffu sur les mois de cours, difficile de le mesurer).
Par contre, les financements au projet sont les bienvenus.

MessagePublié: Mer Fév 28, 2007 10:13 am
par greg lefonctionnaire
J'accepte avec joie d'apporter ma petite contribution à ce projet.

Néanmoins, je me considère encore comme un "petit joueur" sur le sujet, les technologies que j'emploie, aussi bien pour la filtration que pour le fonctionnement de mon vieux mazout à l'huile sont plutôt obsolettes, mais si je peux aider, ce sera avec plaisir...

:)

MessagePublié: Mer Fév 28, 2007 11:51 am
par madguss
+1, mais je suis loin , très loin! dans le Gers...
Sinon, Roule Ma Frite, je suis étonné de votre activité qi semble pas mal du tout! ;) :shock: :oops: honte à moi qui reste un peu dans mon coin... mais j'arrive pas à regrouper les gens et Toulouse, c'est loin... alors Marseille...
M'enfin je vais me bouger si nécessaire! :twisted:
On commence par quoi? hein? par quoi? :oops:

:)

MessagePublié: Mer Fév 28, 2007 1:30 pm
par Mamouth
madguss a écrit:On commence par quoi? hein? par quoi?
Par le projet sur le reyclage de l'huile. Apparemment, c'est celui qui est le plus facilement faisable et qui semble susciter le plus d'intérêt.

Je propose par commencer par le point suivant :
    Débouchés du projet : quelles en sont les applications ? : préparer l'argumentaire (avec chiffres, exemples ..) pour montrer qu'il y a des débouchés au projet.


Exemples :

* associations, entreprises qui seraient intéressées par le projet. Une lettre d'intention de leur part(qui n'engage à rien, sauf à dire qu' "on est au courant, si vous arrivez à quelque chose, ça nous intéresse de lire vos rapports"), c'est mieux.

* statistiques sur la quantité d'huile qui pourrait être reyclée.

* considérations sur la légalité du procédé. A priori, pour la France, c'est "je recycle de l'huile, je vous la vends, vous en faites ce que vous voulez, ça ne me regarde pas et n'est pas ma responsabilité". Mais pour les autres pays ?

* Y a t'il des usages légaux de l'huile reyclée comme carburant (en France) ?

* Y a t'il d'autres usages (légaux) de l'huile reyclée ?

MessagePublié: Mer Fév 28, 2007 1:51 pm
par petroilette
Je suis partant pour apporter le peu que je connaisse mais avec une grande curiosité d'esprit

MessagePublié: Mer Fév 28, 2007 5:03 pm
par huileux
* associations, entreprises qui seraient intéressées par le projet. Une lettre d'intention de leur part(qui n'engage à rien, sauf à dire qu' "on est au courant, si vous arrivez à quelque chose, ça nous intéresse de lire vos rapports"), c'est mieux.

Ok pour ca, nous on est intéressé et je suppose que Roule ma Frite aussi

* statistiques sur la quantité d'huile qui pourrait être reyclée.

Alors là aucune idée. Quelqu'un aurait une idée sur la manière de savoir combien d'huile serait potentiellement recyclable chaque année en France?

* considérations sur la légalité du procédé. A priori, pour la France, c'est "je recycle de l'huile, je vous la vends, vous en faites ce que vous voulez, ça ne me regarde pas et n'est pas ma responsabilité". Mais pour les autres pays ?

Suisse: simple demande d'autorisation de recyclage aux douanes pour un usage personnel, demande spéciale pour la revente, mais rien de très contraignant.

* Y a t'il des usages légaux de l'huile reyclée comme carburant (en France) ?

Oui pour les agriculteurs et les Communuaté de commune à condition qu'elles consomment plus de 30000 litres par an et seulement dans des véhicules de moins de 3 places.

* Y a t'il d'autres usages (légaux) de l'huile reyclée ?

Fabrication de savons, alimentation pour cochons.

MessagePublié: Mer Fév 28, 2007 6:51 pm
par skyfish
huileux a écrit: Y a t'il des usages légaux de l'huile reyclée comme carburant (en France) ?

Oui pour les agriculteurs et les Communuaté de commune à condition qu'elles consomment plus de 30000 litres par an et seulement dans des véhicules de moins de 3 places.

euh pas vraiment sûr de çà, Huileux, ça se limite à l'huile végétale brute agricole, jamais vu quoique ce soit sur la recyclée

* Y a t'il d'autres usages (légaux) de l'huile reyclée ?

Fabrication de savons, alimentation pour cochons.cosmétiques, industrie chimique


il y a déjà une grosse activité industrielle sur le recyclage des huiles de friture, le marché est déjà pris... pour ce qui concerne les gros utilisateurs d'huile (chaines de restos principalement) et est à prendre sur les petits restos. Beaucoup des petits restos ont un contrat avec le recycleur local, généralement filiale de tel ou tel industriel, mais celui-ci passe très rarement récupérer son bien, cà ne peut pas être économiquement rentable de déplacer un camion et un chauffeur pour récupérer 20/30l tous les mois. Mais au moins chacun a un contrat qui prouve le recyclage des huiles... sur le papier.
Z'avez pas idée de ce que je récup à leur place... toute ma conso :lol: :lol:

MessagePublié: Mer Fév 28, 2007 6:52 pm
par skyfish
sinon pour le projet, AEDEN peut participer et fournir du matériel, en fonction des besoins à venir. A suivre...