Réchauffeur à bobine immergée de Madguss

Ici se regroupent les systèmes pour réchauffer l'huile sous formes de fiches techniques.
Soyez précis dans votre titre

Modérateur: Les modérateurs

Réchauffeur à bobine immergée de Madguss

Messagepar mica » Dim Juil 30, 2006 5:04 pm

Suite au pb de mon FTP, voilà à nouveau le tuto avec les photo! enfin pas toutes... :? :cry: J'en ai perdu il me semble... :evil:

Pour faire un réchauffeur à bobine immergée d'environ 150 Watt :

Image

Le principe : deux petits tuyaux en acier dans lesquels j'ai soudé les extrémités de la
bobine, qui sont reliés par une durite dans laquelle est la bobine.

Image

Ce qu'il faut:


- Du tube de 10 mm de diamètre, j'ai choisi en acier car je trouve que la soudure est facile
à faire dessus et il n'y a pas d'interaction avec l'huile.

- une scie à métaux et une lime à métaux pour faire deux tubes de 10 cm de lond et ébavurer
pour éviter de couper la durite qui ira dessus.

- de quoi souder : j'ai utilisé un fer de 150 watt avec de l'étain pour circuit imprimé.

- 15 mètres de fil de cuivre vernis / émaillé en 0,7 mm de diamètre (possible avec d'autres
diamètres mais réduire la longueur si le diamètre est plus petit , ou l'augmenter si le diamètre
est plus grand). Ce fil est à l'origine pour le bobinage de moteur ou alternateur. Je l'ai
récupéré dans un vieux moteur d'aspirateur.

- une tige de 4 mm de diamètre, 1 mètre de long mini et une perceuse avec variateur électronique

- 1,5 mètre de durite de 10 mm de diamètre interne

- des colliers de serrage de durite avec éventuellement de la pâte à joints

- des cosses et du fil de 4 mm² pour la connexion du réchauffeur

- du scotch d'électricien

- du tube en mousse pour isoler les tuyaux.

Mode opératoire :
On commence par la bobine :

on prend la tige de 4 mm que l'on fixe au bout de sa perceuse (qui a un variateur électronique) et
on enroule doucement le fil autour de la tige en utilisant la perceuse à vitesse basse. (les photo viendront quand je les aurais retrouvées…)
A la fin, on fait machine arrière avec la perceuse sur 3 ou 4 tours : ça décolle les spires et
on peut retirer toute la bobine de la tige sans problème!
La bobine fait un peut moins que 1,2 mètres. Je l'ai donc légèrement étirée sur tout le longs
pour que les spires ne se touchent pas ou peu. Il s'agit de faire circuler au maximum l'huile sur le fil de cuivre.

On prend alors les tubes que l'on prépare en arrivant à faire accrocher de la soudure à l'intérieur et en soudant le câble électrique de 4mm² sur tout le tour du tube. Au bout du câble, on sertit une cosse appropriée (male par exemple! :razz: )
On soude alors le premier tube à la bobine. La soudure est faire à l'intérieur du tube.
C'est la partie la plus délicate du réchauffeur, mais ça se fait très bien! :roll:

Image
Image
Image

La bobine soudée au premier tube, on la passe dans la durite que l'on fixe avec un collier. On peut ajouter un peu de pâte à joint EN PRENANT PRECAUTION
DE NE PAS EN METTRE A L’INTERIEURE !!! (risque que ça parte vers la PI … :sad1:)

Image
Image

puis on fait pareil avec le deuxième tube et voilà!

Image

On isole tout ca avec la mousse pour tuyau et on installe tout ça dans le moteur à la place de l'ancien
réchauffeur, tient? je gagne en place!

Image
Image

et voilà! :wav: pour une puissance consommée équivalente, une meilleur chauffe et vu que la
bobine de cuivre émaillé trempe dans l'huile, elle chauffe beaucoup moins et ne devrait pas vieillir comme
l'autre réchauffeur bobiné extérieur ! D’ailleurs, je viens de la démonter après plus de 50 000 km et elle est comme neuve à l’intérieur !

Pour une régulation en température, il faut rajouter un klixon sur le tube par où l'huile sort du réchauffeur ou nettement mieux et beaucoup plus fiable, utiliser un thermostat électronique avec sonde immergée dans un T (ce que je fais).

:blackknight: ATTENTION !!! :druid:

Lors du fonctionnement du réchauffeur, un des deux tubes est relié au +12V de la batterie : il est IMPERATIF de faire une isolation électrique parfaite des parties de ce tube qui sont à l'air libre. :cherry:

Penser à mettre une diode :
http://www.oliomobile.org/forum/viewtopic.php?t=5718

Depuis, j'ai raccourcis de 2 mètres la longueur du fil de cuivre et la longueur de durite de 20 cm afin d'augmenter un peu la puissance Mesure de 15 ampères en fonctionnement au début soit près de 200 W. Je viens de la redémonter pour vérification après plus de 50 000 km et elle est comme neuve à l’intérieur ! C'est donc fiable! :D 8)

bonne route en friteuse roulante !
Madguss
Dernière édition par mica le Jeu Mar 13, 2008 11:00 pm, édité 3 fois au total.
Avatar de l’utilisateur
mica
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 5172
Inscrit le: Lun Jan 10, 2005 10:31 pm
Localisation: La Réunion

Messagepar mica » Sam Aoû 04, 2007 5:51 am

Je pense qu'il est très important de réguler la T°C avec un régulateur électronique car ce réchauffeur chauffe fort.
Avec un klixon cela doit monter très haut en T°C avant que celui-ci ne déclenche et pour redémarrer il doit falloir une T°C assez basse.
Bref avec un régulateur + sonde ma T°C régule à 1,5°C près, que du bonheur.

Mica
Avatar de l’utilisateur
mica
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 5172
Inscrit le: Lun Jan 10, 2005 10:31 pm
Localisation: La Réunion


Retourner vers Equipements pour chauffer l'huile

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron