Brésil : les Guarani menacés par l’éthanol

Pour les infos concernant les décisions politiques prises en rapport avec les carburants verts

Modérateur: Les modérateurs

Brésil : les Guarani menacés par l’éthanol

Messagepar julien.j8s » Lun Nov 10, 2008 1:47 pm

Source ICRA News

Dans le Mato Grosso, la culture intensive de la canne à sucre prive les indigènes Guarani de leur terre et les contraints à travailler dans des conditions extrêmes. Aujourd’hui, les emplois sous-qualifiés de coupeurs de canne sont menacés par la mécanisation programmée du secteur sucre-éthanol dominé au MG par le groupe français Louis Dreyfus, par le biais de sa filiale LDC Bioenergia.
ICRA et d’autres associations ont écrit à Louis Dreyfus pour lui demander de prendre en compte la situation tragique des Guarani.

Cette campagne, à l’initiative de l’ONG Sucre éthique, vise à dénoncer la situation alarmante des indiens Guaranis, premier peuple indigène du Brésil, dans l'Etat du Mato Grosso do Sul (MS), qui travaillent pour l’industrie agroalimentaire dans des conditions très dures, parfois même à l'état de semi-esclave, et dont les emplois sont désormais menacés par la mécanisation programmée du secteur sucre-éthanol.

La population Guaranis dans le Mato Grosso do Sul représenterait environ 42000 individus dont 83% des hommes en âge de travailler seraient coupeurs de canne à sucre, soit environ 13000 travailleurs. Le groupe français Louis Dreyfus, par le biais de sa filiale LDC Bioenergia, est le premier employeur du secteur dans le MS et donc des Guarani.

L’inauguration d’une nouvelle usine de sucre et d'éthanol dans le MS, pour un investissement de 430 millions de dollars, porte à huit le nombre d’usines détenues par le groupe au Brésil, toutes "situées de façon stratégique" dans le pays. Le Brésil, second producteur mondial d'éthanol derrière les Etats-Unis, a produit 18 milliards de litres en 2007 et en a exporté trois milliards de litres. Louis Dreyfus Commidities Bioenergia, l'un des principaux traiteurs de canne à sucre du monde, exporte son éthanol aux Etats-Unis, en Europe, en Corée et au Japon.

C’est la survie de la communauté toute entière qui est en jeu, car la mécanisation détruira la principale source de revenu des Guaranis.

A partir d’une demande rédigée par le Cimi (Conseil Missionnaire Indigène) et relayée par Sucre Ethique en France, un appel de la société civile est lancé à l’entreprise Dreyfus concernant le premier peuple indigène du Brésil.

L’objectif de cette campagne et de permettre de sensibiliser l'entreprise en France, propriétaire pour le grand public métropolitain du club de football l’Olympique Marseillais et de la compagnie de téléphonie 9 télécom.

En mettant l’entreprise Dreyfus face à ses responsabilités en tant qu’employeur, cette campagne réclame :
- une juste indemnisation des travailleurs,
- le soutien à des programmes de restauration environnementale sur les terres indigènes avec les partenaires sociaux locaux,
- la constitution d’un fond qui sera reversé à des activités de récupération de l’économie de production d’aliments sur les terres indigènes,
- le soutien à une agriculture familiale,
- et surtout l’accompagnement des politiques de mécanisation par des politiques sociales d’accès à l’emploi, directement liées au secteur ou indirectement, par une diversification de l’économie locale.

ICRA et les associations (Sucre-ethique, Peuples Solidaires, CIMI, CSIA, Fian France, France Liberté, etc.) qui prennent part à cette campagne ont envoyé courant septembre un courrier à l’entreprise Dreyfus pour lui demander de respecter les droits sociaux, territoriaux et environnementaux des Guarani.
Vélo de route rouillé
Vélo tout terrain volé à Marseille
T3 bicarburé filetage puits d'injecteur foiré
Peugeot Expert mono 100%
Avatar de l’utilisateur
julien.j8s
Site Admin
Site Admin
 
Messages: 2623
Inscrit le: Sam Aoû 19, 2006 12:55 pm

Retourner vers Questions politiques

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron