Transethérification de l' huile brute

Modification des propriétés grâce à l'alcool

Modérateur: Les modérateurs

Transethérification de l' huile brute

Messagepar biomat » Ven Sep 10, 2004 2:03 pm

AfterOil
Nouveau



Inscrit le: 07 Aug 2004
Messages: 5


Posté le: Sat Aug 07, 2004 10:45 am Sujet du message: Transethérification de l' huile brute
bonjour !

je souhaiteraient savoir si certains ont essayés la méthode de transthérification telle que décrite sur le site de Short Petrol ?

j'essaye en ce moment avec du colza, je voudrais savoir si c'est réalisable avec d'autres huiles...et d'autres choses comme si il faut absolument de l'ethanol anhydre ou si l'alcool végétal peut suffire...

mes essais en cours me donnent l'impression que je suis sur la bonne voie, comment savoir au final si le carburant obtenu est bien esthérifié ou si c'est resté de l'huile ?
Revenir en haut

huileux
Administrateur



Inscrit le: 08 Jul 2004
Messages: 109
Localisation: Genève

Posté le: Sat Aug 07, 2004 3:37 pm Sujet du message:
Faut quand même faire gaffe avec l'huile esthérifié car ca a tendance à bouffer les joints dans ton moteur et à l'user plus rapidement d'après ce que j'ai entendu. Donc gaffe toi.

Sinon pour mesurer la qualité de ton huile esthérifié il faut en mesurer la densité avec un hydrometre. Celle-ci ne devrait pas dépasser les 0.900 à une température de 15°C, a savoir que la densité du diesel est à 0.830 à la même température.
_________________
"There is only one thing more powerful than all the armies of the world, that is an idea whose time has come."

-- Victor Hugo
Revenir en haut

AfterOil
Nouveau



Inscrit le: 07 Aug 2004
Messages: 5


Posté le: Sun Aug 08, 2004 9:00 pm Sujet du message:
formidable !
je vais me renseigner sur ces inconveignants et sur l'hydromètre...

pour l'instant j'ai essayé sans ethanol anhydre (donc avec du bête alcool à 90°, "allongé" à l'alcool à 50° pour obtenir, au pifodensitomètre, une densité presque égale à celle de l'huile (quand le melange cesse flotter)

après brassage l'émulsion tient presque 48h, elle est d'une finesse incroyable (quasiement du lait)

après trois jours, j'obtient une séparation une stratification en trois produits... j'imagine que la finecouche de creme creme opaque blanche est la parrafine... ce qui me donne de bons espoirs

bon suite des expérience (hydromètre ?) au retour des vacances

j'essaye l'esthérification comme éventuel additif à l'huile brute pour fluidifier et peut etre essayer la HVB meême en plein hiver...sans modifs moteur
Revenir en haut

huileux
Administrateur



Inscrit le: 08 Jul 2004
Messages: 109
Localisation: Genève

Posté le: Mon Aug 09, 2004 12:06 pm Sujet du message:
Very good, very good.

Effectivement j'ai un bouquin avec des photos qui montrent qu'il y a plusieurs couchent. Donc c'est bon signe pour toi.

Le bouquin c'est : "from the fryer to the fuel tank", ils expliquent toutes les techniques très en détail, je te le conseille.

SI tu lis l'anglais...
_________________
"There is only one thing more powerful than all the armies of the world, that is an idea whose time has come."

-- Victor Hugo
Revenir en haut

AfterOil
Nouveau



Inscrit le: 07 Aug 2004
Messages: 5


Posté le: Mon Aug 16, 2004 4:13 pm Sujet du message:
merci pour le tuyau du bouquin, va y avoir investissement

bon j'ai avancé dans le travail de mon échantillon.

la séparation parfaite de la mixture est un peu délicate. après tatonnement j'ai trouvé un truc qui marche très très bien : refroidissement brutal puis réchauffage léger (30°) - le courant de convection et la légère différence de densité de l'alcool avec la température finit par bien séparer les liquides en une deux ou trois opérations

j'obtiens le fameux liquide qui serait "partielement esthérifié" il semble légèrement moins visqueux que l'huile, c'est totalement transparent, et ça une odeur très "chimique" (plus du tout une odeur d'huile, pas vraiment une odeur d'alcool)

les etincelles qui se produisent lorsqu'on le brule sur un papier me font penser qu'il doit y avoir une légère proportion d'eau impossible à séparer (ça ne m'inquiète pas trop vu les expériences concluante de l'aquazole - a priori ça participe plutot a augmenter le rendement et diminuer les particules)

Je pense passer à des échantillons plus gros dès que j'aurais pu enfin doser la chose (et me procurer le livre) et surtout carburer la chose dans ma voiture ... avec retour d'expérience sur ce forum)

Pour le problème des esthers, deux choses :

- renault à validé , suite à une expérience menée à la rochelle, l'utilisation quotidienne, hiver comme été, d'ester à 30%, sur un parc d'une centaine de véhicule, et a déclaré n'avoir eu aucun problème, le démontage de certains moteur n'ayant fait aparaitre aucune corrosion sur un ou deux ans d'utilisation je ne sais plus

- d'autre part l'estherification à l'éthanol est partielle contrairement à l'esthérification mathanol+ soude+ chauffage, donc même en cas de pb...la concentration est moindre >> donc je poursuis les tests - car c'est peut etre l'unique voie pour carburer a de hautes proportions en hiver et surtout avec des TDI / HDI sans trop fatiguer les circuits par la trop grande viscosité de l'huile

enfin la transesterifiacation partielle c'est du 100% bio...donc
Revenir en haut
Avatar de l’utilisateur
biomat
Convaincu
Convaincu
 
Messages: 547
Inscrit le: Jeu Sep 09, 2004 6:32 pm
Localisation: Dordogne(24)

transtherif

Messagepar AfterOil » Jeu Sep 16, 2004 9:17 pm

Salut !

je poursuis mes enquètes et mes achats sur la question...

apparemment des expériences autres que celles de short petrol trainent sur le net (mélanges, brassages sur de longues durées avec huile + ,ethanol à 90° ou simple alcool à bruler (= 95%alcool+5% methanol)) ...expériences qui auraient été concluantes

dans la méthode classique il faut bien de l'ethanol ou methanol anhydre, ce qui est hors de prix, dune part, et anti-bio d'autre part car l'ethanol anhydre est soit pétrolier, soit dévoreur d'energie pour sa production...

de plus , la manip dépasse de loin mon budget "prise de tete" sur la question. je m'oriente donc vers une filière ou le temps sers de catalyseur

Par ailleurs, l'essai sur le petit echantillon me laisse à penser que l'emulsion superfine "serait" aussi efficace que le brassage, et moins problématique...mais ça reste à prouver

...

sinon, niveau fluidité (ou réglage d'avance) je constate effectivement un très bon comportement moteur (voir meilleur !) jusqu'a 30% de mélange avec mon 1.7 DTI...au dessus les performances s'effondrent, et parfois signal "problème technique moteur" au tableau de bord..qui disparait en rallongeant au GO :-/

je pense qu'esthérification + additif seraient la voie pour les moteurs récent sans modification ...

A suivre...
AfterOil
Nouveau
Nouveau
 
Messages: 7
Inscrit le: Jeu Sep 09, 2004 6:44 pm

Messagepar biomat » Ven Sep 17, 2004 9:05 am

Merci pour ces infos !!!!
j'ai lu effectivement un article sur ces procédés , il semble qu'obtenir de l'éthanol est trés compliqué !!!
tiens nous au jus !!!! :wink:
Avatar de l’utilisateur
biomat
Convaincu
Convaincu
 
Messages: 547
Inscrit le: Jeu Sep 09, 2004 6:32 pm
Localisation: Dordogne(24)

Messagepar MakeLoveNotWar » Ven Sep 17, 2004 2:16 pm

Obtenir de l'éthanol n'est pas très compliqué : il y en a plein les rayons alcools du plus proche hypermarché, mais il dépasse rarement 55° :wink: .

Obtenir de l'éthanol à 90° est déjà plus difficile (les pharmaciens n'ont pas le droit d'en vendre de grosses quantités aux particuliers, car il n'est pas taxé et ceux-ci pourraient être tentés de l'utiliser en usage interne :wink: ) et, de toutes façons, il est cher.

Quant à obtenir de l'alcool absolu en grosses quantités : c'est un coup à ce que les autorités se posent des question à votre sujet (trafic de liqueurs anisées, fabrication de drogues dures, voir utilisation comme carburant sans payer les taxes douanières???).
Fais mourir ton ennemi de plaisir!
Si tu rates ton coup, il mourra... d'ennui.
MakeLoveNotWar
Intéressé
Intéressé
 
Messages: 129
Inscrit le: Jeu Sep 09, 2004 7:11 pm
Localisation: 38 - Grenoble - Isère - France - Terre (Sol 3)

Messagepar Joner » Ven Sep 17, 2004 4:03 pm

> et chez le paysan de betteraves ou de patates ? (je me doute que pour la canne à sucre c'est rapé - comme les carottes)
Oh mets de l'huileux !
http://www.nrjrealiste.fr
Avatar de l’utilisateur
Joner
Passionné
Passionné
 
Messages: 2713
Inscrit le: Jeu Sep 09, 2004 7:08 pm
Localisation: Cher (18)

Messagepar AfterOil » Dim Sep 19, 2004 3:00 pm

pas possible : ils n'ont pas le doit de distiller eux même, et de toute manière une distillation "standard" dépasse rarement les 55°

Pour l'instant j'essaie à l'aclool à buler qui contient quand même plus de 80° d'ethanol d'origine agricole

j'ai d'ailleurs une manipe en cours...mais qu'est-ce que c'est long... 4 jours d'emulsion et 5 jours de décantage avant de savoir su ça a marché.

A suivre !

si d'autres ont essaié : une question : d'ou vient la coloration jaune de plus en plus sombre qui affecte l'ethanol ?
AfterOil
Nouveau
Nouveau
 
Messages: 7
Inscrit le: Jeu Sep 09, 2004 6:44 pm

Messagepar Joner » Mar Déc 21, 2004 3:23 pm

Ce procédé, appelé interestification, consiste à redistribuer les acides gras. L'huile doit être séchée sous vide, mélangée à un catalyseur, mise en contact avec de l'eau et de l'acide pour précipiter le savon, puis séparée de la pâte de neutralisation avant d'être de nouveau séchée sous vide. Le catalyseur étant extrêmement sensible à l'eau, l'huile doit être scrupuleusement sèchée.

facile à fabriquer, un distillateur : cocotte minute, serpentin de cuivre en sortie, refroidissement, manomètre de pression 5EUR ... les déchets en alcool ! mais aussi les patates, le bois, ...
Oh mets de l'huileux !
http://www.nrjrealiste.fr
Avatar de l’utilisateur
Joner
Passionné
Passionné
 
Messages: 2713
Inscrit le: Jeu Sep 09, 2004 7:08 pm
Localisation: Cher (18)

Messagepar makhonine » Mar Jan 18, 2005 9:29 pm

Bonsoir,

Voici un site très complet sur le biodiesel :

http://journeytoforever.org/biodiesel.html

Il y même toutes les indications (en anglais) pour ceux qui voudraient se lancer dans cette aventure.

@l1
makhonine
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 455
Inscrit le: Lun Jan 10, 2005 10:12 pm
Localisation: Alpes Maritimes

Messagepar makhonine » Sam Jan 29, 2005 3:10 pm

Bonjour,

J'ai effectué ma première transestérification :P

- huile de maïs + méthanol : catalysé par du NaOH.

Ca marche, j'obtiens une beau liquide légèrement jaune (les esters), très fluide, en haut et un autre beaucoup plus jaune, et surtout extrêment visqueux (le glycérol, le surplus de MeOH et le NaOH) à température ambiante.

Le seul problème, c'est que j'ai aussi des traces blanchâtres, que je suspecte être du savon :-(

Je continue mes investigations et vous tiens au courant.

@L1
makhonine
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 455
Inscrit le: Lun Jan 10, 2005 10:12 pm
Localisation: Alpes Maritimes

des nouvelles d'EEHV ?

Messagepar nicoton » Jeu Sep 29, 2005 12:03 pm

bonjour à tous,
où en est on des tests d'esterification ?

Short Petrol a écrit:Avant tout, attention : l'utilisation de produits inflammables (alcool à brûler) nécessite la prise des précautions d'usage.

la méthodologie que nous avons employée consiste :

1- à brasser de l'huile de colza (nous avons utilisé de l'huile de colza raffinée) et de l'alcool à brûler de manière à provoquer un contact entre l'éthanol et les triglycérides pour aboutir à la transestérification.
Compte tenu de l'absence de chauffage et de catalyseurs, nous avons joué sur le temps : une semaine de brassage.
Ce temps semble, d'après nos essais, pouvoir être réduit à 4 jours.
Les dosages employés furent de 30 litres d'huile + 4,5 litres d'alcool à brûler.

2- à laisser reposer le mélange durant une semaine afin de laisser remonter à la surface l'excés d'éthanol, la glycérine et les traces d'eau.

3- à filtrer la partie basse de cette décantation pour obtenir un carburant directement utilisable.

Le pilote de laboratoire


la méthode employée parait vraiment simple à mettre en oeuvre ! cela permettrait à TOUS de rouler à 50% voire plus, meme en hiver...

en utilisant de l'alcool à bruler ou une autre source d'ethanol, on utilise tres peu de ressources petrolieres...

makho, as tu poussé tes tests plus avant ?

pour infos : L'alcool ménager, ou alcool à brûler, est un mélange d'alcool éthylique (pour 90%) et de méthanol (de 5% à 10%) servant de dénaturant.
wikipedia est très instructif ;)
Clio 2.2 1.9dTi /80ch
40-50% été, 0-30% hiver
HVB Colza
Avatar de l’utilisateur
nicoton
Amateur
Amateur
 
Messages: 39
Inscrit le: Mar Jan 04, 2005 6:32 pm
Localisation: 77 - IDF

Messagepar Ols » Jeu Sep 29, 2005 12:26 pm

Alors quelques rectifications :

L'alcool pur ou à + de 70° n'est pas nécessaire, et même si c'est nécessaire, facile à distiller...

Les agriculteurs peuvent distiller eux même, chaque cultivateur à droit à 1000°. C'est pas lourd mais c'est déja sa ;)

Même en le produisant soi même, le coup de revient de la manip est bien superieure au plus cher des GO.

Il faut utiliser une base, type soude ou potasse pour catalyser la réaction et provoquer la saponification, soit la séparation de la glycérine. On en trouve facilement dans les cendres de bois pour info ;)

L'alcool quelqu'il soit est très consommateur d'NRJ, même s'il ne provient pas d'un produit pétrolier.

La chaleur est également catalysateur, "à froid" l'esterification n'est que "partielle".

Sinon très bon sujet, et courage à vous, mais compter tout de bout en bout et vous aller repasser à l'HVB ;)
Natural Power Addict
Avatar de l’utilisateur
Ols
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 2173
Inscrit le: Mar Fév 22, 2005 9:26 pm

Messagepar nicoton » Jeu Sep 29, 2005 1:19 pm

merci pour tes éclaircissements Ols :)
je pense que dans le cas d'action groupée, on pourrait développer une filiere de fabrication de TEEP...
en utilisant que de l'huile recyclée, correctement décantée puis filtrée, le bilan energétique pourrait etre favorable en fesant attention à tous les niveaux...
avis aux motivés !
Clio 2.2 1.9dTi /80ch
40-50% été, 0-30% hiver
HVB Colza
Avatar de l’utilisateur
nicoton
Amateur
Amateur
 
Messages: 39
Inscrit le: Mar Jan 04, 2005 6:32 pm
Localisation: 77 - IDF

Short petrol...ça marche?

Messagepar bob_isat » Jeu Sep 29, 2005 3:09 pm

Bonjour,
j'ai decider de me lancer dans le projet de transesterification décrit sur

http://short.petrol.free.fr

Quels sont les retours d'expériences pour ceux qui ont déjà tenté l'expérience?
Avatar de l’utilisateur
bob_isat
Passionné
Passionné
 
Messages: 1008
Inscrit le: Mer Sep 28, 2005 11:18 am
Localisation: DTC

Messagepar makhonine » Jeu Sep 29, 2005 6:45 pm

Bonsoir,

Ca marche, mais j'ai utilisé du méthanol (100%) de l'HV de maïs et de la Soude : une minute de sonificateur, hop formation de diester + glycérol + une phase blancheur (probablement du savon, car les pelets de soude devait contenir un peu d'H2O).

Faudrait aussi essayerune synthèse acide.

Maintenant pour faire une quantité importante, c'est une autre paire de manches.

AL1 :joker:
enregistrez vos Véhicules à l'Huile
visitez les OlioStations
makhonine
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 455
Inscrit le: Lun Jan 10, 2005 10:12 pm
Localisation: Alpes Maritimes

Vous réinventez ce qui existe déja, non ?

Messagepar austral » Ven Sep 30, 2005 7:49 am

Je ne voudrais pas paraître rabat-joie, mais vous n'inventez rien, la fabrication maison du Diester à base de methanol fait l'objet de nombreux sites et de milliers de pages sur internet avec photos des installations, recttes détaillées et conseils.
Je suis moi-même abonné à une liste qui me balance entre 50 et 100 mails chaque nuit sur le sujet, rien que pour les débutants dans le Diester.
Si certains cherchent des liens, je leur en donne sans problème. Il faut lire l'anglais évidemment.
austral
Amateur
Amateur
 
Messages: 33
Inscrit le: Sam Aoû 06, 2005 3:16 pm
Localisation: Ariège (plaine)

Messagepar fd9 » Jeu Oct 20, 2005 1:13 pm

du neuf?
307 2l Turbo HDI 90ch 122472km pompe Bosch 66119km depuis le 2/8/05 à 20,5%HV en moyenne (30%max, quelque soit la température)
soit 13558km équivalent huile pure
Avatar de l’utilisateur
fd9
Motivé
Motivé
 
Messages: 364
Inscrit le: Mar Aoû 02, 2005 1:44 am
Localisation: moselle est

esthérification à l'éthanol sans cataliseur...

Messagepar GROS LOUP » Ven Oct 21, 2005 8:19 pm

Bonjour,

Cela fait quelques milliers de km que je roule à l'huile esthérifié selon la solution proposé par "short petrol" ( 70 à 100% , clio d de 91 pompe lucas sans modifs ). En ce moment, avec la baisse des températures et parfois du givre le matin, le moteur démare un peux difficilement à 100% avec un ralenti irrégulier comme à 40/50% d'huile brut.
Je cherche donc à améliorer l'esthérification qui est réalisée par brassage sans cataliseur avec de l'éthanol 95% afin de pouvoir l'utiliser à des températures en dessous du 0° ( j'habite une région très froide l'hiver, fréquement en dessous de -20° ).
J'ai vu dans le catalogue Conrad un appareil de nettoyage à ultrason ( 100w ) avecun petit bac pour nettoyer par ex des pièces méca et je me suis demandé si en effectuant le brassage dans ce bac avec de l'huile tiède env 50°, la transesthérification serait plus efficace grâce aux vibrations hf de l'appareil ; j'aimerais avoir votre avis sur cette idée , je précise que je ne veux pas utiliser de cataliseurs ni de méthanol mais seulement un brassage avec de l'éthanol 95% ( c'est un peu plus écolo )...
Avatar de l’utilisateur
GROS LOUP
Convaincu
Convaincu
 
Messages: 934
Inscrit le: Ven Oct 21, 2005 11:22 am

Messagepar fd9 » Ven Oct 21, 2005 11:42 pm

salut gros loup, tu pourrais me faire un petit topo sur ta technique, avec proportions etc...
307 2l Turbo HDI 90ch 122472km pompe Bosch 66119km depuis le 2/8/05 à 20,5%HV en moyenne (30%max, quelque soit la température)
soit 13558km équivalent huile pure
Avatar de l’utilisateur
fd9
Motivé
Motivé
 
Messages: 364
Inscrit le: Mar Aoû 02, 2005 1:44 am
Localisation: moselle est

esthérification sans cataliseur avec de l'éthanol...

Messagepar GROS LOUP » Sam Oct 22, 2005 12:32 am

Salut Fd9... Ben ma technique suit scrupuleusement celle du site "short petrol". J'ai deux fûts de 60 ltr car j'alterne 1 semaine sur deux , un fût brasse et un autre décante, je met 50 ltr d'huile de récup + 7,5 ltr d'alcool a 95% , brassage à l'aide d'une pompe d'aquarium 1000 ltr/ h , qui me permet également de transvaser dans une jérican pour le remplissage réservoir. L'huile de récup tournesol semble mieux fonctionner que l'huile brut, peut être un problème de % d'humidité.
Donc alcool et huile avec le moins possible d'eau, il faudrait aussi chauffer avec un capteur solaire comme par ex ceux utilisés pour les piscines, la transesthérification n'est que partiel avec ce procédé, je cherche a améliorer ... d'où cette idée d'appareil à vibration haute fréquence , ça doit bien agiter les molécules ce truc, il en existe des plus gros pour les labos mais c'est cher...
Avatar de l’utilisateur
GROS LOUP
Convaincu
Convaincu
 
Messages: 934
Inscrit le: Ven Oct 21, 2005 11:22 am

esthérification sans cataliseur avec de l'éthanol...

Messagepar GROS LOUP » Sam Oct 22, 2005 12:35 am

Salut Fd9... Ben ma technique suit scrupuleusement celle du site "short petrol". J'ai deux fûts de 60 ltr car j'alterne 1 semaine sur deux , un fût brasse et un autre décante, je met 50 ltr d'huile de récup + 7,5 ltr d'alcool a 95% , brassage à l'aide d'une pompe d'aquarium 1000 ltr/ h , qui me permet également de transvaser dans une jérican pour le remplissage réservoir. L'huile de récup tournesol semble mieux fonctionner que l'huile brut, peut être un problème de % d'humidité.
Donc alcool et huile avec le moins possible d'eau, il faudrait aussi chauffer avec un capteur solaire comme par ex ceux utilisés pour les piscines, la transesthérification n'est que partiel avec ce procédé, je cherche a améliorer ... d'où cette idée d'appareil à vibration haute fréquence , ça doit bien agiter les molécules ce truc, il en existe des plus gros pour les labos mais c'est cher...
Avatar de l’utilisateur
GROS LOUP
Convaincu
Convaincu
 
Messages: 934
Inscrit le: Ven Oct 21, 2005 11:22 am

Suivante

Retourner vers Transesterification

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité