Groupe électrogène pour l'Afrique

Groupe de travail permettant la collaboration entre les membres de oliomobile et des étudiants sur des projets universitaires.

Modérateur : Les modérateurs

Répondre
Avatar du membre
morris
Passionné
Passionné
Messages : 2415
Enregistré le : lun. déc. 19, 2011 11:51 pm
Localisation : 45- entre les patates et betteraves

Re: Groupe électrogène pour l'Afrique

Message par morris »

Salut,
JiPe38 a écrit :
Macromalhuile37 a écrit :Si tu ne réchauffe pas ton filtre à huile... Ça va avoir du mal à fonctionner correctement... Le mieux c'est d'avoir un filtre à cartouche vissée et d'intercaller une modine ou un ekes entre la tête de filtre et le filtre.
http://www.oliomobile.org/viewtopic.php?f=157&t=18101
Je me demande si c'est vraiment nécessaire.
=>
JiPe38 a écrit :J'ai pris la décision de mettre un échangeur. D'une part parce que la lecture du forum m'a convaincu qu'il fallait que l'huile soit au moins à 60° avant d'être injectée, d'autre part parce que les publis universitaires sur le sujet recommandent de réchauffer l'huile et, s'il y a une expertise sur le projet un jour, elle sera faite par un spécialiste très probablement universitaire. Donc, comme pour la double alimentation, pas de sujet de controverse.
Tu verra si tu atteint ta consigne avec seulement ton 20 plaques.



1 - La température extérieure au Burkina ne descend jamais en dessous de 16°C. Le groupe sera mis, à priori, dans un bâtiment qui très probablement aura des murs en terre compactée, ce qui est un matériau très stable thermiquement, et même capable d'emmagasiner pas mal de chaleur. Donc la température intérieure à ce bâtiment ne descendra probablement jamais en dessous de 20°C. Ça aide c'est sûr mais ce n'ai pas ça qui chauffera l'HV à la "température idéale d'injection" (grand sujet ici...)
L'huile de jatropha, ou l'huile de graine de coton en supposant qu'on puisse aussi l'utiliser, à la différence de l'huile de coprah ou de palme, ont une température de figeage assez basse. Donc cette huile ne sera jamais en condition de figer. Mais, une huile à 20°c n'est pas top en terme de combustion tu as dû le lire.

2 - Une autre cause de colmatage des filtres est l'utilisation d'un réservoir unique, même si c'est en séquence l'un après l'autre, pour le gazole et l'huile. Si j'ai bien suivi ce qui s'écrit sur le forum, l'huile décolle la crasse qui s'accumule au fond des réservoirs de gazole et ça part dans les filtres. Pas que ça.. Ici les réservoirs sont séparés et il n'y aura jamais que de l'huile dans le réservoir d'huile. Oui, mais tu oublie l'hv qui "sèche le long des parois de ton réservoir", qui se décollera aux futures pleins.

3 - L'atelier de production électrique devra être équipé d'une tour de filtration (par gravité dans cinq ou six bacs successifs) pour la préparation de l'huile. Et pourra servir à filtrer le gasoil (avec une pompe c'est mieux) qui est surement de mauvaise qualité (discussion avec Remol qui est au Sénégal), ça nettoiera les cartouches filtrantes au passage! Donc, sauf accident, l'huile qui sera versée dans les réservoirs sera de l'huile végétale pure correctement filtrée, le filtre équipant le groupe en sortie de réservoir n'est donc qu'une sécurité. surtout indispensable

4 - Sur le schéma que je compte utiliser, il y aura des détecteurs de présence de liquide à la sortie des filtres primaires. Si le filtre à huile s'encrasse (pas nettoyé assez souvent, accident au remplissage) on pourra le détecter et instantanément basculer sur le gazole. Tu peux installer des manos en entrée sortie de filtre. Donc rien de bien grave si ce n'est pour l'économie villageoise puisque le gazole est acheté dans le circuit commercial alors que l'huile est produite localement. Prévenir le préposé d'un défaut et faire en sorte qu'il vienne nettoyer le filtre est à mon sens suffisant.
Donc je me demande si ta remarque ne se justifie pas seulement dans le cas d'alimentation de véhicules roulant dans le climat hivernal européen. Non, en bicarburation, il faut réchauffer l'hv avant utilisation.En tous cas, les dispositifs que tu proposes sont chers dans le contexte de l'électrification rurale en brousse. Le plus chiant avec les modines d'occasion c'est le nettoyage. C'est un mamelon en M20. Les eckes en neuf tournent autour de 25€. L'entretoise est à réaliser, mamelon M16, sinon 20€. Voir les posts.
JiPe38 a écrit :
Tibo1987 a écrit :Non, cette dérivation sert a faire circuler l huile dans les échangeurs avec la facet pendant que le moteur tourne et chauffé au gasoil, afin de limiter un volume mort d huile froide qui passerait dans la pompe lors de la bascule (pourrait être dangereux s'il fait très froid) cela permet aussi de constater que la température monte dans le circuit huile ce qui permet de valider dun seul coup d'oeil qu il n y a ni bouchon ni problème sur le circuit d eau ni défaut de pompe auxiliaire (facet)
Je réfléchis à la modification de mon circuit d'huile. Je me demande si tu n'as pas omis une raison au montage de ce clapet permettant de faire tourner l'huile dans l'échangeur pendant que le moteur chauffe au gazole : chasser l'air du circuit et en particulier de l'échangeur. ??si tout est bien serré, pourquoi de l'air? tu peux te faire plaisir en débullant avec un TIGERLOOP bio

Supposons que je règle ce problème de chasse des bulles d'air par la géométrie de mon montage, à savoir que les bulles soient évacuées vers le haut. La sortie "dégazage" que tu vois sur le schéma plus haut n'est en effet pas destinée à rester telle quelle, mais à alimenter une sorte de vase d'expansion, lequel aura un trop plein pour éviter de déborder., avec un retour relié au retour de PI et injecteurs. Je ne l'ai pas encore représenté sur le schéma, il pourra prendre place dans le haut du coffret, sur l'arrière du coffret, ou même plus loin accroché au dos de l'armoire électrique. Plus t'en mets plus t'es emmXXX!

Ce problème de dégazage et réamorçage (c'est pareil) étant réglé, ai-je besoin de faire circuler l'huile pendant cette phase de chauffage du moteur ? OUI
Une sonde de température sur le LDR, avec un seuil, suivi d'une temporisation pour être sur que l'huile présente dans l'échangeur a bien eu le temps de chauffer, ne serait-elle pas suffisante ? Une sonde de température, par exemple tenue plaquée contre l'échangeur, me coute moins de cinq euros...Et un thermomètre digital avec sonde insérée dans un té laiton te donnera la valeur exacte de ton hv sans passer par tout un bazar...Le grande boucle c'est une Facet à 65€ d'origine ou 12€ chez les chinois, un inter un peu de durite et qq colliers. Tu éteint la facet qd tu bascule au Gasoil et basta.

J'ai également un doute sur les références de tes électrovannes, à la lecture de leur caractéristiques, elles sont prévue pour du pneumatique.

Le réservoir gasoil, je l’intégrerai au chassis, serai en métal donc.

Tout cela sera construit et assembler en France ou en Afrique? Car j'en démord pas, autant prendre un GE d'occasion et modifier ou le reparer. Au moins tu as une base qui te coûtera moins cher.

Bon courage à toi.
JiPe38
Intéressé
Intéressé
Messages : 119
Enregistré le : lun. oct. 05, 2020 5:52 pm

Re: Groupe électrogène pour l'Afrique

Message par JiPe38 »

Macromalhuile37 a écrit :Pour qu'une pompe bosch fonctionne correctement il lui faut un debit de cyclage de 45 a 55 l a l'heure selon les modeles, pour qu'elle puisse maintenir sa pression interne de transfert qui gere son avance automatique.... si tu ne rechauffe pas ton filtre la viscosité de l'huile ne permetra pas son passage a travet un filtre a cartouche standard a ce débit ...La pompe de transfert interne a la PI va tirer au vide et tu va ruiner son joint spy trés vite de plus le moteur va sur consommer et avoir une puissance moindre
Quelque chose m'échappe. La pompe de gavage (ou aspiration) intégrée à une PI Bosch, puisque c'est le modèle qui m'intéresse, est une pompe volumétrique, qui donne un débit proportionnel à la vitesse de rotation du moteur. OK ? Alors est ce que 45 à 55 l/h correspond à la vitesse de rotation max du moteur ? Et quand la vitesse de rotation diminue, par exemple au tiers du régime maxi, soit dans les 2000 tr/mn, on doit alors être au tiers de ce débit, OK ? Ce terme de "débit de cyclage", c'est le débit aspiré par la pompe ou le débit qu'elle rejette sur la canalisation de retour ? Que signifie la "pression interne de transfert" ? Dois je comprendre que cette pompe de gavage débite d'une part vers la pompe haute pression et d'autre part vers un clapet de décharge taré qui libère le surplus non consommé par la pompe haute pression vers la canalisation de retour ? Donc ce que tu entends par "maintenir la pression interne de transfert" voudrait dire que la pompe de gavage n'arrive pas à aspirer autant d'huile que ce que réclame la pompe haute pression et qu'en conséquence la pression baisse en dessous de la pression de tarage du clapet ? OK ?
Macromalhuile37 a écrit :Perso je passais les 160l/h de mon alfa JTD avec un montage comme ca..Sans autre rechauffeur...
Hum, n'y a t'il pas un bug ? 160 l/h si 1l permet de faire 3 kWh mécanique cela correspond à 480 kW soit dans les 600 cv... :)
Avatar du membre
Macromalhuile37
Modérateur
Modérateur
Messages : 12062
Enregistré le : sam. sept. 10, 2005 7:46 pm
Localisation : petite suisse tourangelle

Re: Groupe électrogène pour l'Afrique

Message par Macromalhuile37 »

je te parles de debit de cyclage...mon alfa etait une IDHP a rampe commune...de 105cv...Il y a un gros retour au reservoir sur ces auto pour lubrifier et refroidir la pompe HP...

En ce qui concerne les rotative bosch le debit de cyclage est maximum et stable a partir de 2000rpm du moteur (1000rpm de la pompe)

le surplus de debit de la pompe volumetrique passe par la soupape de regulation et retourne a l'entrée de la PI un debit va au retour en reservoir pour effectuer un degazage eventuel et refroidissement...une pression est maintenue en interne de la PI pour alimenter en pression le verin d'avance variable et pour pouvoir remplir correctement l'etage Haute Pression rapidement et efficacement...Ca passe par des orifice minuscules et pendant des temps infiniment cours....
Image
JiPe38
Intéressé
Intéressé
Messages : 119
Enregistré le : lun. oct. 05, 2020 5:52 pm

Re: Groupe électrogène pour l'Afrique

Message par JiPe38 »

morris a écrit :Tu verra si tu atteint ta consigne avec seulement ton 20 plaques.
OK, bonne remarque, laisser 20 mm de libre devant l'échangeur au cas où il soit obligatoire de passer à 30 plaques.
morris a écrit :Ça aide c'est sûr mais ce n'ai pas ça qui chauffera l'HV à la "température idéale d'injection" (grand sujet ici...) .../... Mais, une huile à 20°c n'est pas top en terme de combustion tu as dû le lire.
C'est clair, on ne parlait ici que du colmatage du préfiltre, avant réchauffage de l'huile.
morris a écrit :Pas que ça.. .../... tu oublie l'hv qui "sèche le long des parois de ton réservoir", qui se décollera aux futures pleins.
Je ne pense pas. Si l'huile est bien filtrée avant d'être versée dans le réservoir, il n'y a pas de raison que des résidus s'accrochent au parois. Si tu regardes dans ta cuisine la bouteille d'huile XXXXXX (marque supprimée pour ne pas faire de pub sur le forum), tu vois des résidus sur les parois ?
morris a écrit : Et pourra servir à filtrer le gasoil (avec une pompe c'est mieux) qui est surement de mauvaise qualité (discussion avec Remol qui est au Sénégal), ça nettoiera les cartouches filtrantes au passage!
Tu parles bien de la tour de filtrage fixe, non intégrée au groupe ? Lui faire filtrer le gazole ? Hum... il n'y a pas de "cartouche" filtrante dans ce genre de truc. C'est plutôt réalisé avec une cascade de cinq ou six demi-futs de 50l avec un double fond et dans lequel on dispose des tissus de filtrage de plus en plus fins en allant du premier au dernier. Je ne comprends pas ce que tu veux faire en balançant du gazole dans ce dispositif... IL est clair que là bas tu trouves du gazole vendu en bouteilles le long des routes, mais je n'en mettrais pas dans ma voiture !
morris a écrit :Tu peux installer des manos en entrée sortie de filtre
Un groupe électrogène ce n'est pas comme une voiture dans laquelle un conducteur peut avoir l'oeil en permanence sur les instruments. Il y a des capteurs, un automate, et ça doit réagir, y compris s'auto-protéger, même dans le cas où le proposé à l'installation est au bistrot du coin. Alors, capteurs de pression pourquoi pas, mais justement j'en ai cherché de pas chers qui admettent du gazole ou de l'huile sur leur tube de raccordement et pour l'instant je n'ai pas trouvé.
morris a écrit :Le plus chiant avec les modines d'occasion c'est le nettoyage. C'est un mamelon en M20. Les eckes en neuf tournent autour de 25€. L'entretoise est à réaliser, mamelon M16, sinon 20€. Voir les posts.
Je vois ça plutôt à 100 euros dans les liens donnés plus haut. Je n'ai pas du chercher au bon endroit... alibaba ?
morris a écrit : ??si tout est bien serré, pourquoi de l'air? tu peux te faire plaisir en débullant avec un TIGERLOOP bio .../... Plus t'en mets plus t'es emmXXX!
Parce que le retour de PI et injecteurs ramène de la mayonnaise au réservoir et que lorsque ce dernier approche de l'état "vide" cette mayonnaise est réaspirée, donnant des micro bulles dans le circuit, donc de l'air. Si je peux gérer ça sans construire une usine gaz, autant le faire. Ce produit est intéressant mais je doute que son prix soit compatible avec les objectifs du projet.
morris a écrit : Et un thermomètre digital avec sonde insérée dans un té laiton te donnera la valeur exacte de ton hv sans passer par tout un bazar..
Meme réponse que plus haut, il n'y aura personne pour regarder le thermomètre dont tu parles.A partir du moment où tu as l'automate en place, rajouter une sonde de température n'a rien de tout un bazar pour un spécialiste de l'informatique industrielle comme moi. C'est plutôt les pompes, filtres, clapets, électrovannes, etc. qui me paraissent "tout un bazar."
morris a écrit :J'ai également un doute sur les références de tes électrovannes, à la lecture de leur caractéristiques, elles sont prévue pour du pneumatique.
A vérifier, merci pour la remarque.
morris a écrit :Le réservoir gasoil, je l’intégrerai au chassis, serai en métal donc.
C'était aussi ma première manière de voir les choses. Mais ça oblige à donner de la hauteur au chassis et rend quasi inutile la semelle en béton dessous. Le béton coute moins cher que l'acier, surtout si on veut faire lourd pour éviter les vibrations. Et à partir du moment où j'ai le béton, il est simple d'y intégrer les réservoirs. Inconvénient, lorsqu'on veut déménager un groupe, il faut déconnecter la batterie et les réservoirs. Ce ne sera pas très souvent. Et alléger les groupes facilite leur transport dans des camionnettes ou pick-ups légers qui passent sur les pistes.
morris a écrit :Tout cela sera construit et assembler en France ou en Afrique? Car j'en démord pas, autant prendre un GE d'occasion et modifier ou le reparer. Au moins tu as une base qui te coûtera moins cher.
En Afrique : c'est un des objectifs du projet, créer de l'emploi sur place, histoire d'éviter à quelques gars de vouloir traverser la Méditerranée à la nage pour voir s'ils pourraient trouver un job chez nous... Ton approche de récup unitaire d'un groupe est intéressante si tu veux aider UN village à s'électrifier, et t'oblige à prévoir de leur expédier les pièces de rechange lorsqu'ils en auront besoin, en supposant qu'ils trouveront le technicien nécessaire pour la maintenance. Lorsque tu lis les compte-rendus d'opérations d'électrification (ou autres) dans ces pays, en général menées par des ONG, tu te tends compte que LE problème est la maintenance à long terme, une fois que les toubabs sont partis. L'approche que je propose consiste à prévoir d'électrifier DES villages dans une zone donnée, en créant un centre de support technique, un stock de pièces de rechange, en y mettant le ou les techniciens nécessaires, le véhicule pour transporter les gens et le matériel, etc... Donc récupérer du matériel disparate et l'envoyer sur place n'est pas jouable, il faut limiter les modèles de moteurs, d'alternateurs, de matériels annexes divers, pour pouvoir gérer du stock.
JiPe38
Intéressé
Intéressé
Messages : 119
Enregistré le : lun. oct. 05, 2020 5:52 pm

Re: Groupe électrogène pour l'Afrique

Message par JiPe38 »

Macromalhuile37 a écrit :En ce qui concerne les rotative bosch le debit de cyclage est maximum et stable a partir de 2000rpm du moteur (1000rpm de la pompe)
Alors ce n'est pas du volumétrique. Pompe à palettes ? Ce type de pompe est sensible à la viscosité du liquide et je comprends mieux la nécessité de chauffer. Que penser de ce schéma (made in Bulgaria) où on ne fait passer que du gazole dans cette pompe d'aspiration et jamais de l'huile ? Solution ultime ou ânerie ?

Image
Avatar du membre
Macromalhuile37
Modérateur
Modérateur
Messages : 12062
Enregistré le : sam. sept. 10, 2005 7:46 pm
Localisation : petite suisse tourangelle

Re: Groupe électrogène pour l'Afrique

Message par Macromalhuile37 »

ce schema est pour une pome en ligne...Rien a voir
Image
JiPe38
Intéressé
Intéressé
Messages : 119
Enregistré le : lun. oct. 05, 2020 5:52 pm

Re: Groupe électrogène pour l'Afrique

Message par JiPe38 »

Macromalhuile37 a écrit :ce schema est pour une pome en ligne...Rien a voir
D'après ce que je peux voir sur d'autres schémas sur le site, sur les pompes rotatives montées sur les XUD, notamment Bosch, on n'a pas accès à une entrée particulière à la pompe haute pression : la communication pompe de gavage - pompe haute pression est interne à la pompe. Raisonnement correct ?
Avatar du membre
Macromalhuile37
Modérateur
Modérateur
Messages : 12062
Enregistré le : sam. sept. 10, 2005 7:46 pm
Localisation : petite suisse tourangelle

Re: Groupe électrogène pour l'Afrique

Message par Macromalhuile37 »

JiPe38 a écrit :
Macromalhuile37 a écrit :ce schema est pour une pome en ligne...Rien a voir
D'après ce que je peux voir sur d'autres schémas sur le site, sur les pompes rotatives montées sur les XUD, notamment Bosch, on n'a pas accès à une entrée particulière à la pompe haute pression : la communication pompe de gavage - pompe haute pression est interne à la pompe. Raisonnement correct ?
Exact
Image
JiPe38
Intéressé
Intéressé
Messages : 119
Enregistré le : lun. oct. 05, 2020 5:52 pm

Re: Groupe électrogène pour l'Afrique

Message par JiPe38 »

Ci dessous un schéma, en principe à peu près normalisé... là je prends le risque de me faire taper sur les doigts par des collègues techno-pédagos-puristes. S'il est valide, je m'entends au sens fonctionnel, je pourrais l'utiliser.

Entouré en traits d'axe, la PI, avec la pompe d'alimentation (PA), le pompe haute pression (PHP) et le distributeur rotatif (DR) et un limiteur de pression pour le retour. C'est une supposition de ma part puisque je n'ai jamais démonté une PI rotative.

Correct ou non ? Des choses à rajouter ?

Image
JiPe38
Intéressé
Intéressé
Messages : 119
Enregistré le : lun. oct. 05, 2020 5:52 pm

Re: Groupe électrogène pour l'Afrique

Message par JiPe38 »

Je me rends compte que j'ai mis sur le schéma des préfiltres, mais pas le filtre d'origine des moteurs XUD. Normalement, il se place où ? Avant la pompe d'alimentation ? Cette pompe tire en dépression à travers le filtre ? Ceux qui le conservent, en montage bicarburation, font passer soit huile / soit gazole à travers ce filtre ?

Ce filtre, c'est le truc désigné par la flèche rouge sur la photo ci dessous (306 TD) ? C'est lui qui contient un réchauffeur sur le LDR ?

Image
Mutin
Passionné
Passionné
Messages : 1397
Enregistré le : sam. mars 03, 2012 1:59 pm

Re: Groupe électrogène pour l'Afrique

Message par Mutin »

Oui c'est bien ca le porte filtre d'origine

Nous on le dépucelle pour y faire ensuite passer l'HV
JiPe38
Intéressé
Intéressé
Messages : 119
Enregistré le : lun. oct. 05, 2020 5:52 pm

Re: Groupe électrogène pour l'Afrique

Message par JiPe38 »

Mutin a écrit :Oui c'est bien ca le porte filtre d'origine

Nous on le dépucelle pour y faire ensuite passer l'HV
Concrètement ? On enlève la cartouche filtrante ? Alors ça ne filtre plus rien du tout... Ou alors on crée un bypass ? Quel est le but de l'opération ?
Avatar du membre
Tibo1987
Modérateur
Modérateur
Messages : 2856
Enregistré le : sam. janv. 12, 2008 10:53 am
Localisation : Naucelle 12800

Re: Groupe électrogène pour l'Afrique

Message par Tibo1987 »

Tout est sur le forum il y a une fonction recherche, n hesite pas, un peu de lecturr te permettra de répondre a toutes tes questions en plus de celles dont tu n as pas encore idée !
Merco_C250TD Bicarb
Yaris_D4D Casse moteur
Berlingo Elec, MB100 filtre commun, 206 D
ex Chaudière 100% mélasse
ex Fiat JTD
Avatar du membre
papiroya
Passionné
Passionné
Messages : 1043
Enregistré le : lun. sept. 16, 2013 5:51 pm

Re: Groupe électrogène pour l'Afrique

Message par papiroya »

JiPe38
Intéressé
Intéressé
Messages : 119
Enregistré le : lun. oct. 05, 2020 5:52 pm

Re: Groupe électrogène pour l'Afrique

Message par JiPe38 »

J'ai vu le post sur la XM. OK, compris, pour le "dépucelage" du porte-filtre sur les moteurs XUD. Je résume : on met hors fonction la vanne thermostatique du porte-filtre gazole, afin que l'élément chauffant soit tout le temps en fonction. Ca fonctionne dans l'hypothèse où on fait passer que de l'huile dans ce filtre, le gazole (petit réservoir annexe) passant par un autre filtre.

Autre remarque intéressante :
Tibo1987 a écrit : le papier des filtres carburant auto ne s accommodent pas trop de l huile. A la longue, a fortiori en chauffant a fortiori si de temps a autre il y a de l air dans le circuit, alors ça finit par se boucher.
Est ce qu'il existe des filtres mieux adaptés à l'huile végétale (forme, matière), que ce soit sur le marché auto ou pour d'autres marchés ? Des filtres lavables facilement ? Dans le cas du groupe électrogène, un nettoyage quotidien du filtre, soit après 8h de fonctionnement, ce qui revient au maximum à 1000 bornes pour un véhicule qui fait de l'autoroute, est possible. Donc par exemple un filtre à mailles synthétiques lavables dans un bain d'essence ou d'autre liquide serait tout à fait jouable. Après tout, lorsqu'on roule dans le désert, on nettoie tous les jours son filtre à air !
Avatar du membre
Tibo1987
Modérateur
Modérateur
Messages : 2856
Enregistré le : sam. janv. 12, 2008 10:53 am
Localisation : Naucelle 12800

Re: Groupe électrogène pour l'Afrique

Message par Tibo1987 »

Élément filtrant en inox est le top. Fourniture industrielle (pas facile a trouver) ou marine (cher!) ou voir du coté des filtres ou prefiltres fioul. Une filtration a 100 microns est suffisante. Nettoyage au chalumeau, mais pas toutes les 8 h plutôt 3 fois par an. A ajuster a l usage.
Merco_C250TD Bicarb
Yaris_D4D Casse moteur
Berlingo Elec, MB100 filtre commun, 206 D
ex Chaudière 100% mélasse
ex Fiat JTD
JiPe38
Intéressé
Intéressé
Messages : 119
Enregistré le : lun. oct. 05, 2020 5:52 pm

Re: Groupe électrogène pour l'Afrique

Message par JiPe38 »

Je vois ça aussi, pour remplacer le "tiger loop" :

https://www.ebay.de/itm/Automatischer-H ... SwUvVcf8bJ

https://www.afriso.com/ix_pim_assets/PD ... -BA-fr.pdf

Une centaine d'euros, ça passe dans le budget.

Quelqu'un en a utilisé un dans un montage avec bouclage sur la PI ?
JiPe38
Intéressé
Intéressé
Messages : 119
Enregistré le : lun. oct. 05, 2020 5:52 pm

Re: Groupe électrogène pour l'Afrique

Message par JiPe38 »

Tibo1987 a écrit :Élément filtrant en inox est le top. Fourniture industrielle (pas facile a trouver) ou marine (cher!) ou voir du coté des filtres ou prefiltres fioul. Une filtration a 100 microns est suffisante. Nettoyage au chalumeau, mais pas toutes les 8 h plutôt 3 fois par an. A ajuster a l usage.
J'ai trouvé... https://www.bellflowsystems.co.uk/1-pre ... ement.html
Mutin
Passionné
Passionné
Messages : 1397
Enregistré le : sam. mars 03, 2012 1:59 pm

Re: Groupe électrogène pour l'Afrique

Message par Mutin »

Salut
J'avoue que je n'ai pas lu tout tes messages car souvent beaucoup trop long...

J'ai une question.

Ton groupe , vous allez le faire tourner 24/24 ou seulement quelques heures dans la journée ?

C'est interessant a savoir pour ton projet
JiPe38
Intéressé
Intéressé
Messages : 119
Enregistré le : lun. oct. 05, 2020 5:52 pm

Re: Groupe électrogène pour l'Afrique

Message par JiPe38 »

8 h par jour, 6h à 8h et 17h à 23h. Le jour électricité photovoltaïque. La nuit un autre petit groupe de faible puissance, pour éclairage public et quelques usages domestiques et sécurité. Sauf, à voir, si des usages apparaissent (irrigation, remplissage de réservoir à partir d'un puits...) qui justifient de laisser tourner le groupe principal la nuit.
Répondre

Retourner vers « Collaboration Oliomobile / Universités »